Colombia
Nexus Human Rights participe en tant qu’observateur international aux élections en colombie.

Nexus Human Rights participe en tant qu’observateur international aux élections en colombie.

Belgique, 12 mars 2022 – Nexus Human Rights participe, dans le cadre de la Mission Internationale d’Observation Electorale, aux élections colombiennes qui ont lieu aujourd’hui, 13 mars, et à l’issue desquelles seront élues les personnes qui intégreront le Congrès de la République (la Chambre des Représentants et le Sénat), et qui décideront des consultations inter-partis des candidats à la présidence de la république.

La défenseure belge des droits humains Kathelijn Declercq, qui est membre de Nexus Human Rights et déléguée à la Mission Internationale d’Observation Electorale (MOE), a déclaré « qu’il s’agit d’un effort en plus pour contribuer à la défense des droits humains en Colombie, à la protection du mouvement social et à l’engagement en faveur d’authentiques processus de démocratisation ».  Elle a également exprimé son inquiétude face à l’augmentation des attaques contre les leaders sociaux et à l’augmentation continue de la violence socio-politique contre les leaders politiques dans ce pays d’Amérique latine.

Selon les chiffres de la MOE, la période électorale actuelle a connu une augmentation de 98,5 % des actes d’agression par rapport aux élections de 2018, avec 516 agressions contre des responsables politiques et sociaux.[1].

En ce qui concerne la grave situation des droits humains en Colombie, Nexus Human Rights a participé activement à l’observation et à la dénonciation de la grave crise humanitaire et a lancé plusieurs appels afin que les Colombiens “puissent profiter pleinement du droit de participer à la conduite des affaires publiques, sans intimidation,  avec une liberté totale et des garanties pour l’exercice du droit de vote”[2]

“Je suis déjà en Colombie et je suis prêt à contribuer en tant qu’ observatrice  international aux élections de ce dimanche, et je serai très attentif à ce que les normes internationales soient prises en compte pour garantir des processus électoraux authentiques et équitables où il n’y a pas de discrimination, pas de violence et où les gens peuvent voter en toute liberté”, a ajouté Declercq.

Kathelijn Declercq a une grande expérience au sein d’organisations de coopération internationale telles que J.O.C. International, PAX Christi International et ECPAT International. Concernant le développement de programmes sur la démocratie, le respect et la protection des droits humains. Elle s’est spécialisée en Amérique latine, principalement en Amérique centrale et La Colombie, et a participé avec les Nations Unies et l’Union européenne en tant qu’observatrice internationale aux élections au Brésil et en Haïti.


[1] https://www.moe.org.co/sexto-informe-preelectoral-de-violencia-contra-lideres-politicos-sociales-y-comunales/

[2]  Voir entre autres exemples :: https://www.nexushr.org/2022/01/23/nexus-human-rights-rechaza-atentado-con-carro-bomba-contra-las-oficinas-de-las-organizaciones-sociales-y-de-derechos-humanos-en-arauca-colombia/ y https://www.nexushr.org/2022/02/09/nexus-human-righs-solicita-al-presidente-ivan-duque-medidas-sobre-la-crisis-de-derechos-humanos-en-colombia/

Deja un comentario

Tu dirección de correo electrónico no será publicada.